Vous êtes ici :
Citations et proverbes > Parcourir > alfred de musset

Parcourir les citations de Alfred de Musset 

Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#528 Alfred de Musset
Une femme est comme votre ombre, courez après, elle vous fuit ; fuyez-la, elle vous court après !
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#764 Alfred de Musset
Qui aima jamais porte une cicatrice.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1533 Alfred de Musset
Le seul vrai langage au monde est un baiser.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1662 Alfred de Musset
On a bouleversé la terre avec des mots.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#1895 Alfred de Musset
Prenez le temps comme il vient, le vent comme il souffle, la femme comme elle est.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2078 Alfred de Musset
Qu’importe de quoi parlent les lèvres, lorsqu’on écoute les coeurs se répondre.
Note : -2   (--) (-) (+) (++)
#2258 Alfred de Musset
Il est doux de se croire malheureux, quand on n’est que vide et ennuyé.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2943 Alfred de Musset
On prend toujours le mal pour éviter le pire.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#4082 Alfred de Musset
Les grands artistes n’ont pas de patrie.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#5379 Alfred de Musset
Je suis triste comme un lendemain de fête.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#5520 Alfred de Musset
Douces ou amères, les larmes soulagent toujours.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#5582 Alfred de Musset
Une sentence de mort est une chose superbe à lire à haute voix.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#6223 Alfred de Musset
On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#6347 Alfred de Musset
Un souvenir heureux est peut-être sur terre
Plus vrai que le bonheur.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#6568 Alfred de Musset
J’aime peu les proverbes, parce que ce sont des selles à tous chevaux ; il n’en est pas un qui n’ait son contraire.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#6742 Alfred de Musset
Le mal existe, mais pas sans le bien, comme l’ombre existe, mais pas sans la lumière.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#6784 Alfred de Musset
Etrange chose que l’homme qui souffre veuille faire souffrir ce qu’il aime !
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#7246 Alfred de Musset
C’est que la sagesse est un travail, et que pour être seulement raisonnable, il faut se donner beaucoup de mal, tandis que pour faire des sottises, il n’y a qu’à se laisser aller.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#7903 Alfred de Musset
Blessures du coeur, votre trace est amère ! Promptes à vous ouvrir, lentes à vous fermer.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#7986 Alfred de Musset
La vie est un sommeil, l’amour en est le rêve,
Et vous aurez vécu, si vous avez aimé.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8192 Alfred de Musset
Sais-tu où vont les larmes des peuples, quand le vent les emporte ?
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8634 Alfred de Musset
On naît poète, on devient prosateur.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8801 Alfred de Musset
Rien ne nous rend si grands qu’une grande douleur.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#9212 Alfred de Musset
La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#9231 Alfred de Musset
De quelque fol amour qu’on ait rempli son coeur
Le désir est parfois moins grand que le bonheur.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10485 Alfred de Musset
L’homme sans patience, c’est comme une lampe sans huile.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10673 Alfred de Musset
La bouche accuse, le coeur absout.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10767 Alfred de Musset
Ne pouvant se corriger de sa folie, il tentait de lui donner l’apparence de la raison.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10976 Alfred de Musset
L’enfant marche joyeux, sans songer au chemin ;
Il le croit infini, n’en voyant pas la fin.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11437 Alfred de Musset
Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu.