Vous êtes ici :
Citations et proverbes > Parcourir > antoine de saint exupery

Parcourir les citations de Antoine de Saint-Exupéry 

On va toujours, en fin de compte, vers où l’on pèse.
La grandeur de la prière réside d’abord en ce qu’il n’y est point répondu.
Droit devant soi, on ne peut pas aller bien loin.
C’est tellement mystérieux, le pays des larmes.
Il faut autour de soi, pour exister, des réalités qui durent.
Et si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, qui peut te prendre ce que tu donnes ?
Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner.
Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis.
J’ai le droit d’exiger l’obéissance, parce que mes ordres sont raisonnables.
Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications.
Les enfants doivent être indulgents envers les grandes personnes.
Le langage est source de malentendus.
Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.
Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé.
Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d’un même navire.
Le chef est celui qui prend tout en charge. Il dit : “J’ai été battu”. Il ne dit pas : “Mes soldats ont été battus”.
On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
Quand le mystère est trop impressionnant, on n’ose pas désobéir.
L’intelligence ne vaut qu’au service de l’amour.
On ne connaît que les choses qu’on apprivoise.
Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire.
N’espère rien de l’homme s’il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité.
Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent.
Les enfants seuls savent ce qu’ils cherchent.
Le règlement est semblable aux rites d’une religion, qui semblent absurdes, mais qui façonnent les hommes.
Je remontais dans ma mémoire jusqu’à l’enfance, pour retrouver le sentiment d’une protection souveraine. Il n’est point de protection pour les hommes. Une fois homme on vous laisse aller.