Vous êtes ici :
Citations et proverbes > Parcourir > emil michel cioran

Parcourir les citations de Émile Michel Cioran 

Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#25 Émile Michel Cioran
En parlant de la mort on a sauve quelque chose de soi-même.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#116 Émile Michel Cioran
Avoir dédié à l’idée de la mort toutes les heures qu’un métier auraient réclamées… Les débordements métaphysiques sont le propre des moines, des débauchés et des clochards. Un emploi eût fait de Bouddha même un simple mécontent.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#201 Émile Michel Cioran
Dès que quelqu’un se convertit à quoi que ce soit, on l’envie tout d’abord, puis on le plaint, ensuite on le méprise.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#313 Émile Michel Cioran
Chaque fois que je suis saisis par un accès de fureur, au début je m’en afflige et me méprise, ensuite je me dis : quelle chance, quelle aubaine ! Je suis encore en vie, je fais toujours partie de ces fantômes en chair et en os…
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#330 Émile Michel Cioran
Le tact, vice terrien, préjugé des civilisations enracinées, instinct du protocole [...]
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#360 Émile Michel Cioran
Chacun croit, d’une façon inconsciente s’entend, qu’il poursuit seul la vérité, que les autres sont incapables de la rechercher et indignes de l’atteindre.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#697 Emil Michel Cioran
N’a de convictions que celui qui n’a rien approfondi.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#746 Émile Michel Cioran
Méfiez vous de ceux qui tournent le dos à l’amour, à l’ambition, à la société. Ils se vengeront d’y avoir renoncé.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#806 Émile Michel Cioran
Une seule expérience absolue, à propos de n’importe quoi, et vous faites, à vos propres yeux, figure de survivant.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#922 Emil Michel Cioran
Les opportunistes ont sauvé les peuples ; les héros les ont ruinés.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1080 Émile Michel Cioran
Le scepticisme est l’ivresse de l’impasse.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1906 Émile Michel Cioran
La force explosive de la moindre mortification. Tout désir vaincu rend puissant. On a d’autant plus de prise sur ce monde qu’on s’en éloigne, qu’on y adhère pas. Le renoncement confère un pouvoir infini.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1911 Émile Michel Cioran
En paix avec lui-même et avec le monde, l’esprit s’étiole. Il s’épanouit à la moindre contrariété. La pensée n’est en somme que l’exploitation éhontée de nos gênes et de nos disgrâces.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2043
Nous acceptons sans frayeur l’idée d’un sommeil ininterrompu, en revanche l’idée d’un éveil éternel (l’immortalité, si elle était concevable, serait bien cela), nous plonge dans l’effroi. Émile Michel Cioran
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2066 Emil Michel Cioran
Des opinions, oui ; des convictions, non. Tel est le point de départ de la fierté intellectuelle.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2192 Émile Michel Cioran
Un livre est un suicide différé.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2216 Émile Michel Cioran
Dire que tant et tant ont réussi à mourir !
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2235 Émile Michel Cioran
L’histoire, à proprement parler, ne se répète pas, mais, comme les illusions des hommes est capable sont limités en nombre, elles reviennent toujours sous un autre déguisement, donnant ainsi à une saloperie archidécrépite un air de nouveauté et un ve
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2297 Émile Michel Cioran
Il n’y a pas de chagrin limite.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2408 Émile Michel Cioran
Un moine et un boucher se bagarrent à l’intérieur de chaque désir.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2537 Émile Michel Cioran
On ne devrait écrire des livres que pour y dire des choses qu’on n’oserait confier à personne.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2574 Émile Michel Cioran
Je le sais. Mais à quoi me sert-il de le savoir ?
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2799 Émile Michel Cioran
Si Noé avait eu le don de lire dans l’avenir, nul doute qu’il se fût sabordé.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3068 Émile Michel Cioran
Le néant ne constituerait il pas, dans ce cas, le salut ?
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3213
Après les métaphores, la pharmacie. – C’est ainsi que s’effritent les grands sentiments. Émile Michel Cioran
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3432 Émile Michel Cioran
Traduire une obsession, c’est la projeter hors de soi, c’est la chasser, c’est l’exorciser. Les obsessions sont les démons d’un monde sans foi.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3494 Émile Michel Cioran
Pour vaincre l’affolement ou une inquiétude tenace, il n’est rien de tel que de se figurer son propre enterrement. Méthode efficace, à la portée de tous.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3804 Émile Michel Cioran
J’ai réussi à survivre, voyez vous, à tant de nuits où je me demandais : vais-je me tuer à l’aube ?
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3891 Émile Michel Cioran
Se tuer parce que l’on est, oui, mais non parce que l’humanité entière vous cracherait à la figure !
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#4052 Émile Michel Cioran
Virus de la prose, le style poétique la désarticule et la ruine: une prose poétique est une prose malade.
1 ... 2 3 ... 4 >>