Vous êtes ici :
Citations et proverbes > Parcourir > francis blanche

Parcourir les citations de Francis Blanche 

Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#75 Francis Blanche
Etudiants, étudiantes, ne vous présentez plus au bac : prenez le Pont de Tancarville !
Note : 1   (--) (-) (+) (++)
#559 Francis Blanche
Les après-guerre sont faites pour enterrer les morts et trouver quelques belles phrases.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1051 FRANCIS BLANCHE
Je me suis marié deux fois : deux catastrophes. Ma première femme est partie, la deuxième est restée.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1277 Francis Blanche
Vous faites accorder vos pianos ?... Faites donc accorder vos participes !...
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#1527 Francis Blanche
Ne faites pas à autrui ce que vous pouvez faire le jour même.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#2250 FRANCIS BLANCHE
Il a un côté sympathique, seulement on le voit toujours de face.
Les touristes, en général, se renseignent auprès des autres touristes, qui ne connaissent guère mieux leur chemin. Cela complique toujours tout. Surtout quand on ne parle pas la même langue.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3354 Francis Blanche
Qui donne aux pauvres prête à rire.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#4127 Francis Blanche
Etudiants, étudiantes, ne vous présentez plus au bac : prenez le Pont de Tancarville !...
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#4225 Francis Blanche
Pour le week-end, nous avons voulu faire les Châteaux de la Loire. Malheureusement, ils étaient déjà faits.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#4452 Francis Blanche
Le mot infarctus est le seul mot irrégulier de la langue française. On dit : "un infarctus, des obsèques".
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#4511 Francis Blanche
Le mot infarctus est le seul mot irrégulier de la langue française. On dit : "un infarctus, des obsèques".
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#5234 Francis Blanche
Je me lève aussi facilement du pied gauche que du pied droit : je ne fais pas de politique.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#6068 Francis Blanche
Fini la fête, reste la vie. La vie est bête. Tant pis.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#6857 Francis Blanche
Pour être heureux en ménage, il faut faire deux concessions aux femmes : d’une part leur faire croire qu’elles portent la culotte, et d’autre part la leur laisser porter.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#7602 Francis Blanche
Avec le matelas multispire, on peut dormir à côté de la dame aux camélias.
Note : -1   (--) (-) (+) (++)
#8391 Francis Blanche
Crever gros, crever maigre ?... La différence est pour les porteurs.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8441 Francis Blanche
Et si vous n’avez rien à dire, ce n’est pas la peine de le faire savoir à tout le monde !
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8922 Francis Blanche
Il est bon de remettre tout en question, chaque jour.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#9036 Francis Blanche
Mieux vaut élever son esprit que des chats siamois.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#9638 Francis Blanche
Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu hais.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#9706 Francis Blanche
La véritable amitié, je crois, sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10189 Francis Blanche
Si Christophe Colomb n’avait rien découvert, Kennedy serait toujours vivant.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10660 FRANCIS BLANCHE
Il a un côté sympathique, seulement on le voit toujours de face.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10744 Francis Blanche
Sommes-nous pas un peu semblables aux moutons ?... Nous fuyons celui qui, simplement, nous dérange, pour courir dans les bras de celui qui nous tond et qui nous mange.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10814 Francis Blanche
Je dois 90% de ma réussite à mon public et 10% à mon imprésario.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11085 Francis Blanche
Pour le week-end, nous avons voulu faire les Châteaux de la Loire. Malheureusement, ils étaient déjà faits.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11651 Francis Blanche
Si vous ne vous sentez pas bien... faites vous sentir par un autre.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#12075 Francis Blanche
Je me suis marié deux fois : deux catastrophes. Ma première femme est partie. Ma deuxième est restée.