Vous êtes ici :
Citations et proverbes > Parcourir > jose artur

Parcourir les citations de José Artur 

Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#851 José Artur
La peinture se vend mieux que la littérature : il est plus facile de planter un clou que de finir un livre.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#1165 José Artur
Il y a deux actes légaux de la vie pour lesquels on doit se cacher avant de les accomplir : le vote et l’amour.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#2266 José Artur
Pour tout croyant, la mort est une promotion.
Note : 2   (--) (-) (+) (++)
#2282 José Artur
Les urnes électorales sont davantage des corbeilles à papier que des lieux de réflexion.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#3793 José Artur
Il y a vraiment des gens insupportables : ils ont tout pour être malheureux et ils ne le sont pas.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#5434 José Artur
Même pour quitter une femme, on a besoin d’elle.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#5725 José Artur
Le comble du racisme ? Pisser sur Jacob sans pisser sur Delafon !
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#7507 José Artur
Tant qu’elle a ses dents de lait, une femme est inoffensive.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#7924 José Artur
Les automobilistes du dimanche baisent comme ils conduisent : pas assez souvent, trop vite et sans assurance.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8374 José Artur
On ne doit jamais avoir honte de ses lettres d’amour, mais parfois de l’adresse.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8619 José Artur
L’amour éternel relève du hasard ou de la mort prématurée.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#8748 José Artur
S’il n’y avait que les riches pour avoir des enfants, il y aurait moins de pauvres.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#10312 José Artur
On peut vivre des années avec sa femme puis on devient progressivement sourd.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11281 José Artur
Une journée commence mal quand le bain est plus chaud que le thé.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11532 José Artur
Rentrer son ventre sur la bascule ne rend pas moins lourd.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11693 José Artur
Couper le téléphone chez soi, de temps en temps, est une jouissance comparable à celle de la ballerine qui enlève ses chaussons et son tutu.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11719 José Artur
En vieillissant on devient de plus en plus obsédé, de moins en moins sexuel. Heureusement qu’il nous reste le baisemain.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#11841 José Artur
Une fois cuite, l’écrevisse se fout éperdument de savoir qui lui suce la queue.
Note : 0   (--) (-) (+) (++)
#12188 José Artur
En flattant, on ne peut pas à tous les coups faire fortune, mais on peut manger tous les jours.